La santé est une des préoccupations premières de tous les Français. Surtout depuis que nombreuses sont les personnes qui meurent chaque jour  à cause de nombreuses maladies assez graves comme le cancer. Le cancer est d’ailleurs une des maladies les plus mortelles au monde qui touchent petits et grands. Cependant, selon des recherches effectuées par de nombreux chercheurs, il existe aujourd’hui un vaccin capable de détecter le cancer le plus tôt possible.

La nécessité d’un moyen efficace pour détecter le cancer

Le cancer est une maladie qui touche des milliers de personnes chaque année. Nombreuses sont d’ailleurs celles qui succombent à leur maladie et cela malgré un traitement approprié. Toutefois, même si le traitement est approprié, il arrive aussi que la détection de la maladie se soit faite trop tard qu’à la phase terminale de la maladie, on ne pouvait vraiment plus rien faire. C’est pour cette raison que les chercheurs se sont donnée une mission : trouver un moyen de détecter le cancer plus facilement. Une détection qui a des nombreux effets sur la maladie

  • La détection rapide d’un cancer permet de trouver rapidement le traitement adapté à la maladie.
  • Plus besoin de dépenser une grosse somme en biopsie pour savoir si l’on souffre d’une quelconque forme de cancer.
  • Plus vite le cancer est détecté, plus vite les médecins pourront commencer le traitement de la maladie, et plus les chances de guérisons sont élevées.
  • Faire une biopsie prendrait trop de temps ce qui augmenterait la propagation de la maladie dans l’organisme. Avec un outil de détection rapide, on pourra freiner son développement et guérir plus vite le patient.

Comment ça marche ?

Des chercheurs australiens se sont donnés pour mission de trouver un moyen plus rapide et efficace de détecter un cancer dans l’organisme de l’homme. Suite à leurs recherches, ils auraient trouvé une façon plus abordable et rapide de diagnostiquer si une personne souffre ou non d’une forme quelconque de cancer.

Pour cela, il faudra mélanger le sang de la personne avec un liquide rose qui change de couleur en cas de présence de cellules cancérigènes, et attendre 10 minutes pour voir le résultat. Le procédé appelé méthylation, se base sur la détection de la présence ou non d’un groupe de méthyle spécifique sur l’ADN d’une cellule de l’organisme.

Si le groupe de méthyle est groupé autour d’îlots CpG de l’ADN de la cellule, c’est la preuve de la présence de cellule cancérigène dans l’organisme. Ces cellules cancéreuses seraient attirées par  des nanoparticules d’or. Et c’est en créant un liquide de nanoparticules et d’eau que les chercheurs comptent tester si une personne souffre de cancer ou non.

Interprétation des résultats

Selon les chercheurs, les ADN des cellules cancéreuses sont attirés par les nanoparticules d’or. Ainsi, si l’organisme contient des cellules cancéreuses, le liquide ne changera pas de couleur et restera toujours rose. Par contre si la personne ne souffre pas de cancer, le liquide vire immédiatement de couleur, bleu pour être plus précis. Bien que ce procédé soit encore en phase de test, il s’est avéré que 90 % des  tests effectués se sont révélés justes.